fbpx

Pech Redon (Château)

Thumbnail

Au cœur du massif de La Clape s’est édifié, sur un piédestal rocheux et végétal, le Domaine Pech Redon, loin du bruit et des vicissitudes du monde urbain, au centre d’un paradis de faune et de flore, aux ravissements de couleurs et de senteurs méditerranéennes.

Le domaine a été créé au début du siècle passé mais ses origines remontent à l’époque romaine.
La Clape était une île autrefois. Peut-être même un archipel. Les Romaines l’appelaient Insula laci, l’île des lacs. Tous les vallons où se niche aujourd’hui le vignoble, dont celui de Pech Redon, étaient alors des étangs, les vestiges d’un temps plus ancien encore où n’émergeaient que quelques gros rochers aux falaises blanches qui signent encore le paysage. C’est la raison pour laquelle on trouve tant de fossiles marins à 150 mètres d’altitude.
Les eaux se sont retirées, laissant le temps et les vents souvent violents sculpter ce décor minéral, d’où le regard s’échappe vers Narbonne au nord, vers la Méditerranée au sud. C’est un massif incroyablement préservé, presque sauvage.
En 1963, Jean Demolombe, négociant en vins à Narbonne, achète et rénove le domaine.
C’est en 1988 que la famille Bousquet aura un véritable coup de cœur pour le domaine et décidera d’en devenir propriétaire et de l’exploiter.

Le Château Pech Redon représente 30 ha de vignes (27 en rouge et 3 en blanc) et sa production est d’environ 70 000 bouteilles par an.
Dans ce cadre exceptionnel, l’idée de respecter cette nature sauvage s’est imposée d’elle-même. Le Château Pech Redon a donc tourné le dos aux produits chimiques dès 1988 en passant en agriculture raisonnée puis ensuite agriculture biologique certifiée Ecocert en 2005.

Les cépages cultivés sont principalement le grenache, la syrah, le carignan et le mourvèdre ; le bourboulenc et le grenache blanc pour les blancs. Les rendements sont de l’ordre de 25-30 hectolitres par ha.

Le climat de la Clape est le plus sec et le plus chaud de France. Il tombe moins de 500 mm d’eau par an, le tout sur 60 jours. Le vent, quant à lui souffle près de 200 jours par an.
Sur le plateau de Pech Redon, le vent est particulièrement violent et la sécheresse importante. Le climat est adoucit et humidifié par les embruns marins et l’altitude. Les orages, quand ils arrivent à s’imposer, sont d’une rare violence et la Clape prend alors des airs d’île tropicale.
Néanmoins, la rudesse de ce climat est gage de grande qualité viticole. La vigne se fortifie à ce triple contact : l’eau l’abreuve et la nettoie en même temps, le vent la sèche et l’aère, le soleil la nourrit et gorge ses raisins de sucre.

La mer a érodé La Clape sans pitié mettant à nu ses calcaires en de majestueuses falaises. Grottes et gouffres criblent ses reliefs. Des ruisseaux souterrains la parcourent et la purifient sans cesse.
A Pech Redon, le sol est argilo-calcaire et caillouteux.

Bettane et Desseauve : 3*
Le Guide des Vins de France : 1*

Afficher tous les 4 résultats

Notre newsletter