fbpx

Villard (Domaine François)

Thumbnail

Cuisinier de formation, François Villard s’est passionné pour le vin à l’âge de 20 ans. Ne sachant pas par quel moyen intégrer le monde du vin, il effectua une année de Brevet Professionnel en sommellerie à Tain l’Hermitage. Les rencontres furent déterminantes et lui donnèrent l’envie de devenir vigneron.

Par la suite, il s’inscrit à Davayé, en vue de l’obtention du Brevet Professionnel Agricole, option viticulture et œnologie.

En parallèle, il commença à acquérir ses premiers terrains en friches sur la commune de St Michel en appellation Condrieu. La première vigne fut plantée au printemps 1989, dès l’obtention de son brevet. Le premier Condrieu fut produit en 1991 et les 400 premières bouteilles furent mises sur le marché en automne 1992.
Alors que ses premières vinifications ont lieu à Verlieu, dans une cave derrière chez Yves Cuilleron, il décide de faire construire son propre bâtiment en 1996 à St Michel sur Rhône.

C’est aussi à cette date qu’il se lance dans l’aventure de redonner vie au vignoble de Seyssuel avec ses confrères Yves Cuilleron et Pierre Gaillard.

Le domaine compte aujourd’hui plus de 40 hectares de vigne, complété avec quelques achats de raisins et produit environ 400 000 bouteilles à l’année. Tout le travail de la vigne est fait entièrement manuellement et le domaine est en conversion bio sur le label Ecocert depuis août 2019.

L’attention portée à la vigne et les soins réalisés pour préserver ces terroirs spécifiques sont constants et accompagnent la culture tout au long de l’année. Les vendanges sont décidées parcelle par parcelle afin que chaque grappe soit récoltée avec la parfaite maturité.

Le Guide des Meilleurs Vins de France dit de lui :

« Ce n’est pas parce que le trublion François Villard ne se prend pas au sérieux qu’il ne faut pas considérer son travail avec l’attention que méritent les plus grands. Chaque millésime l’inspire. Tant dans les jeux de mots pour baptiser ses cuvées que pour en créer de nouvelles. …. Cet autodidacte aime les vendanges concentrées et tardives, pour aller chercher non la surmaturité mais la parfaite maturité ».

Afficher tous les 16 résultats

Notre newsletter